Oeuvre de Gilbert * Miniatures

Publié le 20 Avril 2011

flechette.jpg FLECHETTE

   Que ses parents l'enferment dans la cave, Maxime l'avait mal pris. Surtout qu'ils lui avaient confisqué ses fléchettes, et, avec elles, la joie de transpercer les araignées. 

   Privé de son jeu, il se vengeait sur les bouteilles, leur lançant des boulons trouvés dans une vieille boîte à outils. Dix points pour un bordeaux fracassé. Vingt points pour le champagne, cent s'il parvenait à briser le goulot seul, pour faire jaillir les bulles.

   Ses parents ne risquaient pas d'intervenir. Ils passaient leurs journées à l'hôpital, à veiller la petite soeur. Il n'y en avait que pour elle! On la montrait en exemple. Ce n'était pas la faute de Maxime si son grand-père avait oublié d'offrir une cible avec les fléchettes. Avait-il un autre choix que de peindre celle-ci sur le dos de Valérie?

 

    

 

   ECOLOGIE

   Un vert de terre sort de sa grotte, barbe et cheveux hirsutes. Le pull tricoté main flotte sur un corps décharné par les graines et le fromage de chèvre. 

   En contrebas, le tueur de planète, le dévoreur de couche d'ozone, le creuseur de tunnel, l'humain ne se doute de rien. Il fait la pause auprès de sa machine, pelleteuse vorace qui trouble le sommeil de l'ours des Pyrénées.

   Pour éponger son front, il retire le casque. Erreur fatale. La massue s'abat sur son crâne, avec un grognement préhistorique. L'ouvrier meurt. L'ours est indemne.

 

   SAVOIR-VIVRE

   Quand un lépreux vous a serré la main, comptez discrètement vos doigts sur vos orteils. Si vous dépassez cinq, c'est que l'un de ses doigts s'est détaché pendant la poignée de main. Rendez-le avec tact et sourire.

 

Gilbert Millet  "MINIATURES" , Editinter  1999  illustration R. T. 

Rédigé par Flora

Publié dans #Gilbert

Repost 0
Commenter cet article

André 29/04/2011 14:56


Lu et relu, avec un certain sourire ...


Flora 29/04/2011 19:07



Merci, André!



fbd 25/04/2011 18:11


rahh, c'est horrible ;-)
Je préfère la deuze et la troize, va savoir pourquoi (l'évocation du dos transpercé de la petite sœur?) (ou alors le champagne gaspillé? je me sauve… :-))


Flora 26/04/2011 09:48



Oui, je me rends compte qu'en 15-20 ans, le politiquement correct a fait des ravages au dépens de l'humour (surtout noir qui, pour se défendre, est devenu plus agressif, vulgaire parfois...) Ces
textes ont été écrits dans les années 90.


Ne te sauve donc pas, chère Françoise!



litteratus 20/04/2011 19:05


Terribles ces miniatures ! j'aime particulièrement la première...Les adultes oublient de donner si souvent l'essentiel d'un jeu, ils assument, na !


Flora 21/04/2011 08:25



Merci de votre humour et de votre fidélité, chère Litteratus!