Publié le 30 Août 2011

DSCN0526.JPG L'atterrissage est difficile... Je tente une prudente ré-acclimatation, pas à pas, après seulement un peu plus de 15 jours d'absence, mais quel dépaysement! Je regagne mes 16-18° sous un ciel gris, après avoir quitté un été véritable, un soleil ardent qui a fait grimper le thermomètre jusqu'à 44°... Sensation étrange d'avoir plus chaud à l'extérieur qu'à l'intérieur de sa tête... Ca, c'était dans le sud-est de la Hongrie, la semaine dernière... Beaucoup de retrouvailles, parfois inattendues, famille, famille, soleil, chaleur...

   Cependant, ce sont les 3 premiers jours des vacances qui m'ont marquée. Une halte à Venise. Une destination banalisée par la masse de touristes que la ville engloutit tous les ans. Pour certains, le voyage de leur vie. Pour d'autres, retour répété, nostalgique. Pour moi, une envie que je croyais à jamais inassouvie, et je m'y suis résignée. Il y a tant de rêves qui restent en suspens: l'essentiel n'est-il pas d'en avoir encore? Nous avions projeté ce voyage avec Gilbert, en 2005. L'évolution de sa maladie en a décidé autrement. Et tout d'un coup, mon fils m'offre ce cadeau... Dans le vaporetto nous amenant place San Marco, l'émotion me submerge: tant de beauté quasi sans une fausse note, concentrée dans un seul endroit est suffocant. Ceux qui me connaissent savent que je ne pleure pas facilement, surtout en public. Derrière mes lunettes de soleil, mes larmes coulent sans retenue.

DSCN0486.JPG

   Nous avons beaucoup arpenté les rues, traversé des canaux par les innombrables petits ponts bossus pour laisser passer les gondoliers debout à l'arrière de leurs barques finement élancées. Mes petites-filles trottinaient bravement, demandant parfois à être portées sur les épaules de papa ou de maman. Je ne voulais pas leur infliger les visites de tous les musées, seulement le Palais des Doges. Je voulais surtout m'imprégner de l'atmosphère unique de la ville, secrète comme sous un masque: on ne peut deviner ce qui se cache en-dessous... Beauté divine ou laideur défraîchie?... Les façades sont d'une splendeur à couper le souffle, même dans leur délabrement émouvant. Cette décrépitude due à l'humidité fait partie du charme, elle appartient à leur vérité.

   La fière république vénitienne qui a choisi Saint Marc comme emblème pour mieux affirmer son indépendance. La Sérénissime! Une ville qui est un personnage. Enigmatique, séductrice comme une ombre masquée qui nous attire irrémédiablement dans les dédales de ses secrets... 

Voir les commentaires

Rédigé par Flora

Publié dans #mémoires

Repost 0

Publié le 11 Août 2011

Redon-tete-bleue_NEW.jpg

 

J'ai emprunté une des énigmatiques et fantastiques "têtes bleues" d'Odilon Redon,

intitulée "La Cellule d'or"

qui m'a retenue très longtemps

pendant la rétrospective du printemps dernier au Grand Palais,

pour vous souhaiter un bel été avec le retour du soleil.

Tous rechargés d'émotions nouvelles,

le regard frais et rajeuni,

donnons-nous rendez-vous à la rentrée! 

Voir les commentaires

Rédigé par Flora

Publié dans #réflexions

Repost 0

Publié le 6 Août 2011

Par ces temps estivaux, tout le monde peut remarquer la recrudescence d'articles sur la séduction, voire plus torrides encore, comme si le corps, mais au moins l'esprit en vacances avaient besoin d'un peu de frivolité... Même les organes de presse les plus sérieux s'y mettent... alors pourquoi ne pas tenter de composer un petit bouquet de citations autour de ce thème éternel?

 

"Être aimé, c'est se consumer dans la flamme. Aimer, c'est luire d'une lumière inépuisable. Être aimé, c'est passer; aimer, c'est durer."  (Rilke) 

 

"Il y a seulement de la malchance à n'être pas aimé: il y a du malheur à ne point aimer." (Camus)

 

"Être belle et aimée, ce n'est être que femme. Être laide et savoir se faire aimer, c'est être princesse."  (Barbey d'Aurevilly)

 

"L'amour, c'est l'infini mis à la portée des caniches."  (Céline)

 

"Je ne cherche en aimant que le seul bien d'aimer."  (Corneille)

 

"L'amour n'est que le roman du coeur: c'est le plaisir qui en est l'histoire." (Beaumarchais)

 

Le thème étant inépuisable, nous nous permettrons d'y revenir ultérieurement.

Voir les commentaires

Rédigé par Flora

Publié dans #citations

Repost 0

Publié le 1 Août 2011

Colette-vieille.jpg 

 

Un clin d'oeil à Michel Cristofol

Voir les commentaires

Rédigé par Flora

Publié dans #images

Repost 0