Publié le 13 Février 2015

Inspirations...

Replonger dans l'ambiance des grands salons... Durant dix années, tous les printemps, j'ai participé au Salon du Livre de Paris, pendant toute sa durée, sur le stand des Editeurs du Nord et du Pas-de-Calais.

Une ambiance particulière règne dans les foires du livre, un bruit de fond permanent, une effervescence continue, un tourbillon visuel qui vous interpellent sans relâche... Des rencontres, des échanges, des coups de coeur et des coups de pompes...

Cela va faire six ans que je n'y vais plus. J'ai décidé de me tourner vers des voyages intérieurs pour tenter d'en extraire les "retombées de poussière cosmique"... Expression pompeuse mais qui recouvre assez bien mes intentions, mes rêves...

Il en va de même pour les salons d'art. Pourtant, cet après-midi, j'ai fait un saut à la Foire de l'Art Contemporain de Lille. Parcourant les allées, l'ambiance familière m'a captivée de nouveau. La peinture, mon premier amour... Celui qui m'a saisie à jamais il y a plus de cinquante ans... Une énergie inouïe circule dans ces lieux, les tableaux l'émettent et l'envoient en écho d'une cimaise à l'autre, pour la concentrer sur vous... Vous décollez du sol, vous voltigez sur les ailes du désir de participer au concert de cette inspiration démultipliée!

Voir les commentaires

Rédigé par Flora bis

Publié dans #réminiscences, #ressenti

Repost 0

Publié le 7 Février 2015

Les premières phrases 1.

Ah, les premières phrases! Parfois, elles sont toutes simples, banales et l'auteur du roman procèdera à l'allumage de sa bombe plus tard...

Parfois, le choc vient de la première phrase car l'écrivain a l'intention d'annoncer la couleur et de clouer le lecteur dès le début...

Voici quelques exemples choisis parmi les plus grandes oeuvres de la littérature.

* Ca a débuté comme ça.

(Céline: "Voyage au bout de la nuit" 1932)

* "C'est le moment de croire que j'entends des pas dans le corridor", se dit Bernard.

(André Gide: "Les Faux-Monnayeurs" 1925)

* Pour écrire l'histoire de sa vie, il faut d'abord avoir vécu; aussi n'est-ce pas la mienne que j'écris.

(Alfred de Musset: "Confessions d'un enfant du siècle" 1836)

* Ils sont en face de moi, l'oeil rond, et je me vois soudain dans ce regard d'effroi: leur épouvante.

(Jorge Semprun: "L'Ecriture ou la vie" 1994)

* Un ciel pur comme de l'eau baignait les étoiles et les révélait.

(Antoine de Saint-Exupéry: "Courrier Sud" 1929)

* On avait sûrement calomnié Joseph K., car, sans avoir rien fait de mal, il fut arrêté un matin.

(Franz Kafka: "Le procès" 1925)

* Mrs. Dalloway dit qu'elle se chargerait d'acheter des fleurs.

(Virginia Woolf: "Mrs. Dalloway" 1925)

Voir les commentaires

Rédigé par Flora bis

Publié dans #citations

Repost 0

Publié le 3 Février 2015

Shiatsu

Connaissez-vous ce massage d'origine chinoise? On peut dire que j'ai fait connaissance avec ses bienfaits le 28 décembre dernier, à la sortie de la forteresse Saint-George, à Lisbonne...

Depuis des heures, j'avais le dos bloqué: sous l'omoplate gauche, un point extrêmement douloureux irradiait dans tout le dos, m'empêchant même de bouger les bras pour manger...

Comme j'essayais de remuer le moins possible tête et bras pour éviter la douleur lancinante, j'avais le corps entier ankylosé, crispé et c'est dans cet état que j'ai visité la vénérable forteresse du saint protecteur du Portugal.

A la sortie, un kinésithérapeute distribuait ses soins, en plein air, avec une espèce de chaise à torture à ses côtés. J'avais tellement mal que j'ai décidé sur-le-champ de me soumettre à ses manipulations musclées. En public. Les spectateurs s'amassaient en groupe attentif et compatissant autour de nous pendant les 20 minutes du traitement.

La tête enfouie dans un cercle, je ne voyais rien. Je sentais par contre assez vigoureusement ses doigts, son coude, voire ses genoux s'enfoncer dans divers endroits de ma colonne vertébrale, mes bras et mon cou se tordre mais bizarrement, cela ne faisait pas mal! Au contraire, comparé à la douleur précédente, c'était presque agréable!

Au bout des vingt minutes, je suis repartie soulagée, sous les regards intrigués des spectateurs.

Voir les commentaires

Rédigé par Flora bis

Publié dans #souvenirs

Repost 0