Un jour à l'envers...

Publié le 12 Juillet 2017

Le ciel était mi figue, mi raisin... Nous espérions passer entre les gouttes. La sortie a été

décidée il y a deux semaines environ, indéplaçable: les jours sont denses.

La ville de Mons n'est pas loin de chez moi, en temps normal, moins de 30 min. par l'autoroute. C'est sans compter avec un camion ayant pris feu sur notre voie, bien plus loin mais causant des embouteillages, des ralentissements monstrueux... Quitter l'autoroute n'a servi à rien, puisque bon nombre d'automobilistes ont eu la même idée!

Nous sommes venues chercher un livre. Tombées par hasard sur une petite librairie, un peu à l'écart des rues commerçantes, nous aurions pu passer à côté. A peine éclairée, comme si elle voulait  rester invisible. Nous avons poussé la porte pour nous retrouver dans une caverne d'Ali baba pour passionnés de livres!

Il y en avait partout: non seulement sur des étagères chargées jusqu'au plafond, mais aussi sur des tables et par terre, dans des piles fragiles et solides à la fois!... Il était difficile de se frayer un chemin jusqu'au comptoir, enseveli, lui aussi, sous les bouquins. Nous cherchions la deuxième publication d'un "jeune" auteur. Le libraire, sans hésitation, l'a sortie du milieu d'une pile. Ebahie, je lui demande: "Vous connaissez chacune des pièces et son emplacement?" "Oui", répond-il simplement. Mieux encore, il connaissait aussi notre auteur. "C'est un ami"  -  ce qui ne m'a pas étonnée du tout.

( le livre recherché: Jean-Pol Hecq, Tea Time à New Delhi, roman, éditions Luce Wilquin, 2017)

 

Rédigé par Flora bis

Repost 0
Commenter cet article