Articles avec #dessin tag

Publié le 6 Juin 2016

Questions insidieuses

J'ai tondu la moitié du jardin, dans l'euphorie du soleil revenu, mais un énorme nuage noir et menaçant, arrivé d'on ne sait où, m'a fait rebrousser chemin et incitée à mettre à l'abri dare-dare la tondeuse électrique!

Le rythme tendu des dernières semaines m'a obligée de laisser maison et jardin à l'abandon. La pelouse arrive aux genoux, la maison crie après l'aspirateur et moi, après le repos!...

Je suis retournée à notre expo samedi et dimanche. Environ 200-250 visiteurs ont fait le tour des tableaux et des sculptures pendant les après-midi du week-end. Je serai encore de permanence du 8 au 12 juin presque tous les jours.

Souvent, je prends des ustensiles pour travailler un peu pendant l'attente, au lieu de compter les heures sur place. Il m'arrive aussi d'échanger avec les collègues et les visiteurs, ce qui est souvent intéressant.

Un sujet me tarabuste souvent, révélé par Mehmet Güleryüz, éminent peintre turc dont je fréquentais l'atelier durant 4 ans. Il m'a dit un jour: "Toi, tu n'es pas prête à sauter dans le ravin!" Sur le coup, sa phrase m'a troublée mais en y réfléchissant, je lui donne raison. Celui qui, doté d'un peu de talent, s'essaye à la création - quel qu'en soit le domaine - se confronte tôt ou tard à la nécessité de se pencher sur le précipice. Des génies y ont même basculé (Van Gogh, Schumann, Faulkner et la liste est encore longue) car l'abîme a un grand pouvoir d'attraction. Pour créer quelque chose de grand, de vrai et de hors norme, il faut descendre très profondément en soi pour pouvoir remonter le précieux minerai dont on peut extraire le chef-d'oeuvre. Au risque de rester au fond.

Sinon, on peut continuer à gratouiller la surface, créer même d'honnêtes oeuvres routinières, sans se mettre en danger.

Avec ce sentiment insidieux de lâcheté au fond de soi.

Ce matin, mon calendrier de sages citations me jette ce proverbe chinois à la figure:

" Les grandes âmes ont la volonté; les faibles n'ont que des souhaits."

(un de mes dessins exposés)

Voir les commentaires

Rédigé par Flora bis

Publié dans #dessin, #réflexions, #ressenti

Repost 0

Publié le 1 Juin 2016

Altérité

Dix jours se sont envolés depuis ma dernière note. J'ai tout de même terminé deux troncs d'oliviers, plusieurs fois centenaires, à l'encre de Chine, rehaussée de fusain et d'autres techniques mixtes. J'aime mélanger les divers apports techniques. Au fond de moi, c'est la même démarche que de mélanger les gens, les races, les couches sociales, les envies et les occupations. Pas de ségrégation, pas même par la pureté. Curiosité envers l'altérité, en tout.

Mon autre terreur, c'est l'enfermement. J'ai besoin de respirer: j'ai horreur d'être cloisonnée dans une doctrine, une conviction - politique, religieuse ou autre - sans la moindre question, sans la plus petite ouverture qui laisserait entrer un filet d'air, une pincée de doute... Sans la possibilité d'approcher l'autre, de peser le pour et le contre...

Malédiction de la Balance.

Malédiction ou chance infinie.

Voir les commentaires

Rédigé par Flora bis

Publié dans #dessin, #ressenti

Repost 0

Publié le 21 Mai 2016

Les fleurs du désir...

J'essaie de préparer ma participation à l'expo du groupe. Le couteau sur la gorge. Accrochage le 2 juin prochain.

Ce n'est pas une question de temps. Du temps, j'en ai eu beaucoup. Perdu.

C'est plutôt une histoire d'ENVIE, de DESIR... En relation étroite avec tout le reste de la vie.

On ne peut pas forcer le désir. Il surgit de lui-même ou pas du tout.

C'est une drôle de chose fragile, l'inspiration. Légère, elle vous effleure, vous essayez de la saisir au vol. Elle se dérobe...

Peut-être bien, faut-il plutôt nourrir le sol dans lequel on a envie de voir pousser ces fleurs exotiques et parfumées, ces fleurs du désir, dessins ou textes, en adéquation totale avec le plus profond de nous-mêmes...

Voir les commentaires

Rédigé par Flora bis

Publié dans #état des lieux, #dessin

Repost 0