Sol invictus

Publié le 17 Février 2011

DSCN0357 

   Les livres savants nous apprennent que la lumière intense, le soleil déclenche dans notre cerveau la sécrétion d'une hormone, la sérotonine, un neurotransmetteur qui se met à booster  tout d'un coup nos énergies somnolentes par des mois interminables passés à la lumière tamisée. La période obscure, plus nous allons vers le nord, plus elle nous rend apathiques, sous l'emprise de la mélatonine, sa soeur jumelle qui donne le signal au cerveau qu'il est temps de tout ralentir, voire passer sous la couette... 

   Ce matin, pour la première fois depuis des mois, c'est l'image de cette photo qui m'a reçue dans mon séjour. Je me sens revivre, j'ai envie de sortir, de rattraper mille choses remises à plus tard. Mes gènes, sans doute programmés pour le climat continental très contrasté de ma Hongrie natale, ont du mal à s'habituer à ce climat océanique du nord de la France où règne la demi-saison, où il ne fait jamais vraiment froid mais jamais très chaud non plus et surtout, où la lumière est à portion congrue. Ainsi, à la moindre renaissance du soleil, les rues, les terrasses des cafés se remplissent de monde pour fêter le dieu antique, Sol Invictus!

Rédigé par Flora

Publié dans #réflexions

Repost 0
Commenter cet article

Nadège 25/02/2011 09:18


C'est doux et chaud !
Merci.


Flora 25/02/2011 09:54



C'est souvent doux mais rarement chaud! Merci de la visite, Nadège.



litteratus 21/02/2011 11:03


J'entends le chant des oiseaux de ma fenêtre : le printemps n'est plus très loin....


Flora 21/02/2011 12:41



Les miens (d'oiseaux) sont encore un peu cachés, frileux...



fbd 20/02/2011 20:38


quel bel intérieur, calme et accueillant…! instant suspendu…


Flora 21/02/2011 12:40



Oui, je m'y sens bien, transformé à l'image de ma solitude, coin douillet qui me protège un peu...



André 19/02/2011 16:54


Curieusement, il me semble être indifférent aux changements de luminosité, mais ce n'est peut-être qu'une impression ...


Flora 19/02/2011 20:00



Tu viens peut-être des contrées moins contrastées... (la Bretagne?)



José Le Moigne 18/02/2011 00:36


Oui, je ne peux pas manquer, j'ai des nouveautés et c'est l'année de l'outre-mer


Flora 19/02/2011 20:05



On se verra peut-être, j'aimerais y faire un saut. En visiteur, c'est moins fatigant qu'en exposant...