Faut-il rêver?...

Publié le 1 Juillet 2012

Ortak-y.jpg Hier soir, j'ai enfin pu regarder la rediffusion de "Faut pas rêver" de FR3 qui nous a fait voyager à travers la Turquie... L'occasion de constater à quel point la nostalgie était toujours au rendez-vous, intacte. Après 22 ans...

   Je me souviens de notre départ définitif, en juillet 1990, après un séjour de six ans. Notre voiture surchargée longeait les rives du Bosphore, par une journée ensoleillée. Je regardais la mer, étincelante, sillonnée par d'innombrables embarcations de toute taille, infatigables, et je pensais: il n'est pas possible que je voie ce spectacle que j'aimais tant, sans jamais m'en lasser, POUR LA DERNIÈRE FOIS! Et miracle: quelques minutes plus tard, nous nous sommes aperçus avoir oublié dans l'appartement d'Ata bey dont nous venions de rendre les clés, les sandwichs destinés pour le long voyage! Nous avons rebroussé chemin et ainsi, j'ai pu revoir mon cher Bosphore deux fois encore!

   Nous y sommes retournés six ans plus tard, invités au mariage de deux anciens élèves de Gilbert. Nous avons revisité les endroits jadis familiers, constatant les changements, nous nous sommes replongés dans le fourmillement multicolore et bruissant. L'émotion ne m'a pas lâchée. Cependant, quelque chose manquait pour que la magie puisse pleinement opérer: nous n'étions plus que des "touristes"! Nous étions privés de ce sentiment chaud et délicat de "chez nous". Nous étions de passage. J'ai eu l'intime et douloureuse certitude que je ne pourrais plus retrouver la chaleureuse familiarité avec les gens et les lieux, seulement ses miettes dissoutes dans les vagues de nostalgie qui ne cessent de m'étreindre, sans doute à jamais...

Rédigé par Flora bis

Publié dans #mémoires

Repost 0
Commenter cet article

fbd 05/07/2012 14:38

La nostalgie, elle nous suit avec son affection, son regard de chien malheureux…

Flora bis 05/07/2012 20:46



Pas mal, pas mal, cette image de peintre! (ou comme celui de Giacometti, extraordinaire!)



Mu 02/07/2012 16:19

Un vrai périple paulinien !

Flora bis 02/07/2012 18:25



Es-tu toujours là-bas, ma chère Mu?



bernard moutin 02/07/2012 01:11

Emouvant et Istambul est une si belle ville.
Peut être ressentirais-je la même chose
quand je devrais quitter définitivement Tanger
(même si je n'y vis pas totalement, je m'y sens chez moi)

Flora bis 02/07/2012 01:46



Profite le plus possible de ce bonheur!



Mu 01/07/2012 23:21

Ata bey... Quel joli nom ! On est transporté sur les rives du Bosphore tout doré dans l'écriture...un rien de sang dans le dessin.

Flora bis 02/07/2012 01:44



"Ata" veut dire mot par mot: père, mais c'était aussi le nom de notre propriétaire. "Bey" = "monsieur" mais aussi "mari" (ex. beyiniz iyi mi? = votre mari va
bien?)


J'ai été aussi téléportée dans les lieux inoubliables: Istanbul, la Cappadoce, le lac de Van, les rives de l'Euphrate, etc... 



Martine 01/07/2012 22:18

Les turcs ne résument-ils pas cela en un mot: Hüzün...

Flora bis 02/07/2012 01:36



En effet: hüzün = mélancolie, nostalgie...


Merci de la visite, Martine. Hoş geldiniz!