Citations * Elsa Triolet (1896-1970)

Publié le 30 Novembre 2012

 

 

triolet-1.jpg On connaît mieux "Les yeux d'Elsa", chantés par Aragon et Jean Ferrat, que l'oeuvre littéraire de la Muse...

Elsa Kagan est née à Moscou, soeur de Lili Brik et belle-soeur du poète Maïakovski, tous deux se suicident... En 1919, Elsa part à Paris où elle se marie avec André Triolet, un officier français dont elle divorcera deux ans plus tard, tout en conservant son nom. En 1928, elle fait la connaissance d'Aragon: ils se marient dix ans plus tard. Ils participent à la résistance. Auteur de romans et de nouvelles, elle est la première femme à obtenir le prix Goncourt en 1945.

 

* Les hasards de notre vie nous ressemblent.

 

* Être bilingue, c'est un peu comme d'être bigame: mais quel est celui que je trompe?

 

* L'écriture, c'est comme la palpitation du coeur, cela se produit.

 

* Traduire des vers ou aller chez le dentiste, ça revient au même: on a mal, on s'embête, et le résultat c'est quand-même toujours des chaussettes reprisées.

 

* Le silence est comme le vent, il attise les grands malentendus et n'éteint que les petits.

 

* Créer est aussi difficile que d'être libre.

 

* J'arrive au temps des échéances. J'ai dépensé ma vie qui n'est jamais qu'un prêt et qu'il faut rendre à la mort usurière.

Rédigé par Flora bis

Publié dans #citations

Repost 0
Commenter cet article

Monika 14/02/2013 10:32

merci Flora pour votre réponse, nous sommes bien d'accord toutes les deux....je souhaitais faire partager votre parution sur facebook mais je n'y suis pas arrivée, c'est bien dommage, est-ce normal
? les deux précédentes ont bien plu sur le réseau social....et celle-ci ne passe pas. Bonne journée à vous !

Flora bis 14/02/2013 10:52



Ce matin, j'ai eu du mal à transférer sur F-B, moi aussi. Il y a des moments de difficultés passagères dues au trafic élevé à certaines heures!


Merci à vous et bonne journée!


(avez-vous un blog, à quelle adresse êtes-vous sur F-B?) 



Monika 13/02/2013 17:01

Les yeux d’Elsa, je dirais aussi le courage d’Elsa, celle qui a pris l’arme de la plume pour défendre ses idées et faire progresser la société….Merveilleuse femme, merveilleuse Elsa qui a su aimer
son Aragon contre vents et marées dans les périodes les plus difficiles du 20e siècle….J’aime énormément cet hommage que vous lui rendez Flora et qui lui est du largement…..merci !

Flora bis 14/02/2013 10:02



Oui, vous avez raison: on ne parle pas souvent d'elle sauf pour la présenter parfois comme la femme qui maintenait le poète en laisse courte...


Elle est quand-même le premier prix Goncourt féminin m^me si cette gloire est toute relative!


Personnellement, j'admire aussi le maniement de la langue française de la part d'un étranger...



Éva Börocz 04/01/2013 17:37

CHère Flora,
Non je n'ai pas de blog.Je suis venue à l'écriture encore plus tardivement que vous. Mon premier livre a paru a mes 74 ans, l'an dernier.J'écrie aussi en français.Je suis heureuse de vous lire.
J'adore les traductions de la poèsie hongroise. Merci de m'avoir répondu
Bien à vous Éva

Flora bis 05/01/2013 17:49



Merci beaucoup pour vos mots, chère Éva : alors, il n'est pas trop tard pour mon premier et (probablement) unique livre! Vous avez 10 ans d'avance sur moi...



Éva Böröcz 23/12/2012 17:00

Chère Flora,
Je lis avec assiduité votre blog. Je le lis en hongrois et en français. Je vis au Québec (Canada) depuis beaucoup d’années et je viens de publier un livre sur l’adaptation et l’intégration d’une
jeune immigrante au Québec des années '60. Le titre est «Très chère mère» ,aux éditions Hurtubise. Si cela vous interesse comme immigrante.Üdvözlet
Éva B.

Flora bis 04/01/2013 16:47



Merci, chère Éva, de vous être manifestée! Votre livre est sûrement intéressant. Moi, je suis venue à l'écriture tardivement  -  et en français!  -  à la mort de mon mari,
écrivain, comme s'il voulait continuer de l'au-delà, en m'insufflant de prendre la plume (le clavier...).


Avez-vous un blog?