Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Flora

Cimes et abîmes

23 Août 2012, 11:42am

Publié par Flora bis

DSC01778 Je ne suis pas amateur des bilans à tout va: je redoute leurs facéties d'être négatifs! A quoi bon se ruiner le moral avec l'irréversible? J'ai ainsi traversé les décennies sans trop de dégâts, surfant sur des altitudes. Puis, arrivée à la veille de mon soixantième anniversaire, une angoisse jusqu'alors inconnue m'a saisie. La trentaine, la quarantaine, même la cinquantaine ne présentaient pas de différences notables: j'avais l'impression de planer au-dessus d'un plateau haut mais peu dénivelé (que je me figurais, on ne sait pourquoi, comme le Massif central, sans jamais l'avoir vraiment visité)... Tout d'un coup, le vertige m'a happée, tel l'alpiniste amateur téméraire qui regarde sous ses pieds: tant que je regardais vers le haut, dix, vingt, trente ans durant, pas de grosse différence  -  mais dans dix ou vingt ans!... Soudain, la pente vertigineuse de la descente est apparue sous mes yeux, avec le gouffre inévitable au bout du chemin. Sans crier gare, la limite de mon "éternité" a surgi avec brutalité.  

   Aujourd'hui, je pense raisonnablement que ma rencontre avec la mort, un peu plus d'un an auparavant, y était pour quelque chose.

   Pendant quelque temps, j'ai cassé les pieds de mes amis avec mes jérémiades. Cela m'a permis d'évacuer ces angoisses inaccoutumées. Ma nature "d'optimiste inconsciente" a pris le dessus. Dès le lendemain, je me suis réconfortée avec l'idée d'être désormais, à la place d'une vieille cinquantenaire, une jeune soixantenaire fringante... 

Commenter cet article

Claire 23/08/2016 16:08

Moi j'e redoutais tellement d'avoir 40 ans que dès 35 , je répondais, quand on me demandais mon âge, "bientôt 40"...si bien que je n'ai pas accusé le coup le jour J. Mais cette fois j'approche les 70 ans (3 ans encore!) et j'avoue que ça m'effraie!

Flora bis 23/08/2016 18:05

J'en suis encore plus proche, Claire! Et je commence à craindre les 80 où l'on entame vraiment le compte à rebours... si l'on arrive jusque là!... J'aimerais atteindre le détachement suprême de ces scories-là!

fbd 30/08/2012 19:35

ma remarque est futile, mais j'aime beaucoup la vivacité des couleurs que tu portes! et tu n'as pas l'air d'être loin de rire… là, est-ce seulement un détail…? :)

Flora bis 31/08/2012 13:13



Je fais ce "grimace" en réalité parce que j'ai horreur d'être photographiée... Sur ce blog, j'ai mis presque 4 ans pour publier une photo récente de moi...



invisible 27/08/2012 08:40

En ce qui me concerne, je n'ai jamais pensé une seconde à mon existence comme inscrite dans une possible éternité.
Pour moi, cette éternité se vit dans l'instant, fugacement, et lorsque l'on bascule à nouveau dans le quotidien qui va vers le gouffre(pourquoi le nommer ainsi? est-ce vraiment un "trou" dans
lequel on descendrait?)il faut se rappeler ces instants précieux qui ont construit les murs de notre existence terrestre...J'ai fêté cet été mes 48 ans, et j'ai parfois l'impression d'en avoir 70!
Question de mental sans doute, bien que le corps me fasse sentir le début de ses défaillances!!!
Bises à la rayonnante Flora.

Flora bis 27/08/2012 10:11



Merci, chère Invisible! C'est toi qui rayonnes même si je ne t'ai revue que trop rapidement il y a une semaine (si mes sensations sont exactes!)... Pourquoi un gouffre? Image mentale, simplement,
tout comme le Massif central...


Vivent les instants d'éternité! 



la Merlinette 26/08/2012 15:52

je sais qu'un jour je disparaîtrai de la surface de la planète,ne laissant que poussières et ...litières de chats à nettoyer...après la saison des regrets des vrai(es)amis viendra celle de
l'apaisement de l'oubli...c'est bien avant la soixantaine grossissante que j'ai eu cette conviction .Comme tu vois, ton texte chère Flora, fait bougerencore une fois les lignes de ma vie

Flora bis 27/08/2012 10:06



Merci, ma chère Magicienne. Je ne suis pas loin de partager tes idées sur notre "éternité! Des milliards et des milliards d'individus y croyaient, y croient encore et cela ne les empêchera pas de
fondre dans le grand "Néant"...



fardoise 26/08/2012 09:35

Bonjour, en passant par la communauté des "cultureux..." je découvre cet article et je ne peux que me sentir concernée. De par mon âge déjà car j'ai aussi dépassé la soixantaine. Mais c'est à 40
ans que j'ai vraiment senti mon éternité se réduire. Depuis c'est au jour le jour que je vis.

Flora bis 26/08/2012 11:52



Bienvenue, chère "fardoise" (Françoise) sur ce blog! Je vous souhaite bonne continuation de ce "jour après jour" jusqu'à l'infini! En bonne entente avec vous-même!