Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Flora

Brouillon (microfiction)

27 Mars 2012, 20:49pm

Publié par Flora bis

la-visite-copie-2.jpg De temps en temps, il faut bien se jeter à l'eau. Profonde. Sortir dans la rue, tête baissée, à quelque distance des passants, en évitant de les frôler. Ce serait indécent. Quelqu'un d'aussi bancal devrait se cacher pour ménager le regard des gens bien comme il faut.

   Parfois, on croit se souvenir du moment violent de son passage du milieu doux et aquatique à l'air libre, déchirant les poumons. Projeté dans le monde des normaux qui ont tout, bien formaté. Selon les modèles instaurés par eux.

   On passe son temps à essayer de se frayer un petit chemin. Un minuscule sentier, aussi tortueux qu'il soit mais qui avance quand-même. 

   Puis la rencontre. L'autre, son double, son image dans la glace. D'habitude, on n'aime pas son reflet, familier, on éprouve pour lui tout au plus de la miséricorde. Cela aide à se supporter. Mais un double en chair et en os, avec un regard qui entrouvre soudain les portes du monde.

   Dans la bulle de l'intimité. Bien verrouillée de toute part. Dans la bulle, avec son pareil. On peut se regarder, se toucher, sans crainte, sans retenue. S'abîmer dans cette prudente exploration, avancer avec précaution. Puis s'y jeter comme on se jette du haut d'une falaise. A la vie, à la mort. Pas de repli possible, pas de chemin de retour.

   Le médecin a dit: "Vivre, c'est possible, mais en couple, sans parler d'enfant, ça posera problème. Pour ne pas dire impossible, faut pas rêver..." Même pas rêver.

   A partir d'aujourd'hui, les rêves jusqu'alors étouffés dans l'oeuf, éclosent. les interdits tombent, dans la tête et au dehors. Cela donne le tournis. Les stigmates visibles et honteux de la différence deviennent attendrissants, on peut même les caresser. L'autre prend en charge la moitié de la misère de l'existence. Ce brouillon qu'était la vie prend sa forme définitive, mis au propre, sans rature. 

tableau: La visite, huile, R. T. 1993

Commenter cet article

fbd 30/03/2012 13:54

la gémellité?

Flora bis 31/03/2012 08:59



La différence, face au "standards" de la norme...  Les jumeaux dans le malheur...


Amicalement, R. 



Mu 28/03/2012 08:22

Je préfère les bulles de savon O0
OOO00 !
Excellente journée à toi.

Flora bis 28/03/2012 13:13



Tu as bien raison! Moi aussi.



Mu 27/03/2012 23:14

Deux dans une bulle, est-ce possible ?...cela finit toujours par éclater sans rien laisser voir qu'un peu plus d'air...De l'air à partager sans mélanger les poumons de l'un avec les branchies de
l'autre. Un petit oiseau un petit poisson s'aimaient d'amour tendre...Mais comment s'y prendre quand on est en bas et là-haut à la fois. Douce nuit Chère Flora.

Flora bis 27/03/2012 23:24



Tout dépend de la taille de la bulle! Un Bulle sur mesure, comme chez les papes...