Ágnes Nemes Nagy (1922-1991) : Arbres

Publié le 6 Mai 2010

ARBRES

 

Il faut apprendre. Les arbres de l'hiver.

Gelés jusqu'aux racines.

Roi des rideaux.


Il faut apprendre cette raie

Où le cristal se fait buée

Où l'arbre est à l'instant de devenir brouillard

comme le corps un souvenir.


Et le fleuve au-delà des arbres,

le vol silencieux des canards sauvages

la nuit bleue, son aveugle blancheur,

la nuit pleine d'objets masqués.

Il faut apprendre ici les actes

indicibles des arbres.

traduction : Paul Chaulot

 

FÁK

Tanulni kell. A téli fákat.
Ahogyan talpig zúzmarásak.
Mozdíthatatlan függönyök.

Meg kell tanulni azt a sávot,
hol a kristály már füstölög,
és ködbe úszik át a fa,
akár a test emlékezetbe.

És a folyót a fák mögött,
vadkacsa néma szárnyait,
s a vakfehér, kék éjszakát,
amelyben csuklyás tárgyak állnak,
meg kell tanulni itt a fák
kimondhatatlan tetteit.


Rédigé par Flora

Publié dans #traductions

Repost 0
Commenter cet article

Antiochus 20/05/2010 09:47


"Il faut apprendre ici les actes indicibles des arbres"
Magnifique poème ... merci Flora de m'avoir fait rêver ce matin !


Flora 20/05/2010 13:00



Elle fait partie des poètes regroupés autour de la revue "Ujhold" ("Nouvelle Lune"), après la guerre, apportant une voix nouvelle dans la poésie (p.ex. Pilinszky que j'ai publié plusieurs fois)
et qui se sont vus imposer le silence pendant les années staliniennes.


Merci de ta visite, Antiochus. Je te crois sensible aux arbres et à leurs messages...



fbd 11/05/2010 11:18


"l'arbre est à l'instant de devenir brouillard": j'aime beaucoup


Flora 11/05/2010 12:23



Traduction assez réussie (ceci dit, il serait plus facile de critiquer que de faire mieux!).


J'aime beaucoup ce poète à l'apparence austère et intellectuelle mais magnifiquement riche dans son dépouillement...



Mu 09/05/2010 23:23


Voilà un moment que je n'étais pas passée dans tes pages. Un beau poème ! Est-il extrait d'un recueil ? Le poète est-il encore en vie? Y at-il tout un recueil traduit en Français ?
Merci


Flora 10/05/2010 09:14



"Le poète est-il encore en vie?..." Ma chère Mu, la lecture du titre te dira que non et qu'il s'agit d'une femme... Non, il n'y a pas de recueil traduit en français (très peu ont eu ce
privilège)...



Soluto 08/05/2010 12:19


Hélas il me manque la musique de la langue, et si vous connaissez un site où l'on peut entendre des poèmes en langue hongroise, je suis très intéressé... Beau week-end à vous...


Flora 08/05/2010 18:44



Je peux vous conseiller "Youtube" où il suffit de taper "Radnoti" ou "Jozsef Attila" ou encore "Petöfi" (le choix est très vaste!) et vous avez des acteurs  (notamment Zoltan Latinovics) qui
lisent très bien des poèmes en hongrois...


Beau dimanche ensoleillé au Havre aussi!



Soluto 08/05/2010 11:50


Et donc, voyez-vous, je suis allé voir qui était l'auteur de ce texte où sont évoqués les "actes indicibles des arbres" et "la nuit pleine d'objets masqués"... Ce poème ressemble à un arbre à
contrejour, il est en quelque sorte graphique. C'est magnifique. J'ai trouvé cette page
http://litteraturehongroise.fr/auteurs-hongrois/nemes-nagy-agnes
Merci pour ces découvertes que je n'aurais jamais faites sans vous...


Flora 08/05/2010 12:09



Cher Soluto, vous me rendez heureuse (au moins pour tout le week end!) avec la résonance et le partage!


Si j'ai envie de faire découvrir la littérature hongroise, très méconnue, c'est pour partager le plaisir  -  dans les limites imposées par la traduction  -  que j'en éprouve
moi-même, infini, enrichissant que le partage ne peut qu'augmenter!