Miklós Radnóti (1909-1944) * "Bien longtemps..."

Publié le 26 Avril 2009

Bien longtemps je t'ai celée

Bien logtemps je t'ai celée,
comme l'arbre en son feuillage
le fruit lentement mûri ;
et, lucide fleur de glace
sur le miroir de la vitre,
dans mon esprit tu fleuris...
Et je sais ce que veut dire
ta main dans ta chevelure ;
je porte en moi de tes pas
cette infime fléchissure,
et la courbe de tes côtes
s'il advient que je l'admire
comme un qui s'y reposa,
pur miracle qui respire ;
dans mes rêves bien souvent
mes deux bras deviennent cent
et comme un dieu dans un rêve
dans mes cent bras je te prends.

                                                       20 février 1942
traduction : Jean-luc Moreau

REJTETTELEK

Rejtettelek sokáig,

Mint lassan ért gyümölcsét

levél közt rejti ága,
s mint téli ablak tükrén
a józan jég virága
virulsz ki most eszemben.
S tudom már mit jelent ha
kezed hajadra lebben,
bokád kis billenését
is örzöm már szivemben,
s bordáid szép ivét is
oly hüvösen csodálom,
mint aki megpihent már
ily lélekzö csodákon.
Es mégis álmaimban
gyakorta száz karom van
s mint álombéli isten
szoritlak száz karomban.

Rédigé par Flora

Publié dans #traductions

Repost 0
Commenter cet article

macha 02/05/2009 11:02

Bonjour,
Je viens toujours consulter votre blog, et surtout lire les merveilleux poèmes hongrois. Je suis persuadée que la poésie hongroise est une des plus belles, parce que plus sensible, plus poètique, je la qualifierais même d'UNIQUE. Un trésor à découvrir.....! continuez et merci

Flora 02/05/2009 11:59



Vous me faites très plaisir, Macha. Cela veut dire que mes tentatives de partager la poésie (encore que... les possibilités de traduction... mais je me répète) et la prose de la littérature
hongroise assez mal connue atteignent quelques âmes sensibles! Merci beaucoup.
En tout cas pour moi, elles sont sources d'émerveillements sans limites.



José Le Moigne 26/04/2009 17:20

pardon de ma franchise mais une fois de plus la traduction rend banal un texte que je sais être magnifique.Mais jeme répète. Cela doit être lassant pour toi.
Amitiés depuis le Krez Breiz
José

Flora 27/04/2009 00:47


Bonsoir, José. Tu as raison, la traduction, en s'acharnant à rester fidèle à la rime, alourdit le poème, alors que chez Radnóti, tout est en musique magnifique et inventive.
Bon séjour en Bretagne! Moi, je vais 10 jours à Meudon (baby sitting)