Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Flora

Les tourments d'être entre deux langues

15 Juin 2021, 18:33pm

Publié par Flora bis

   Je me surprends à constater, une fois de plus, que la "Flora" qui écrit sur son blog français n'est pas exactement la même personne que celle qui alimente son blog hongrois. Non seulement l'un des espaces n'est pas la traduction de l'autre mais les sujets traités ne se répondent pas non plus, la plupart du temps. Leurs rédactions nécessitent un "changement de peau", de ton comme si, avec le changement de langues, on touchait à une certaine structure mentale, comme si, inévitablement, on devenait "autre" ...

   Ecrire sur mon blog hongrois me donne le sentiment de rentrer à la maison, après une représentation dans le monde extérieure: dès l'entrée, on enlève ses chaussures qui serrent un peu, on quitte le costume un tantinet strict qui comprime aux entournures. Il ne s'agit pas de le remplacer pour autant par un vieux survêt' éculé, élimé mais par une coquette robe d'intérieur qui permet de se sentir à l'aise. Même mes pantoufles seront seyantes pour tenter de préserver un soupçon de raffinement... Avec ma langue maternelle, je retrouve un sentiment d'intimité, de familiarité, pour ne pas dire une certaine liberté. Très imagée, suggestive et indomptable, elle me permet toutes les audaces, sans crainte d'être prise en défaut.

   Que se passe-t-il quand j'écris un article sur mon blog français? J'ai souvent décrit le plaisir que j'éprouve à manier la langue française, cette langue d'adoption que j'ai commencé à étudier au lycée comme 2e langue, à portion congrue. Les années de fac puis, surtout, ma rencontre avec Gilbert ont permis le véritable apprentissage de cette belle langue riche, élégante et exigeante à la fois. Plus le néophyte pénètre ses secrets, plus elle se dérobe à la possession comme si elle obligeait les prétendants à des efforts sans fin pour la séduire...

   Pour le pratiquer, je me sens un peu corsetée, je me passe en revue comme devant la glace avant une sortie: est-ce que tout est à sa place, n'y a-t-il pas une mèche de cheveux mal coiffée, un vêtement de travers, une règle de grammaire ou d'orthographe qui échapperaient à ma vigilance, une fausse note, en somme, qui serait impardonnable à mes yeux?... Je dis bien "à mes yeux" car aux yeux de mes rares lecteurs plutôt magnanimes, j'aurais sans doute quelques excuses...

Les tourments d'être entre deux langues
Commenter cet article

Jean-luc Desjardins 16/06/2021 15:35

Bonjour,
j'ai beaucoup aimé ce petit article ... d'autant que ma femme est hongroise et, comme vous, vivant un "bilinguisme" enrichissant certes, mais pas toujours "commode" ...

Flora bis 16/06/2021 23:15

Au bout de quelques décennies, on s'y habitue un peu... Ayant été prof de russe et de français, au départ, j'étais plus à l'aise avec le russe qu'avec le français. Plus tard, après 6 ans d'Istanbul, un peu de turc s'y est ajouté mais faute de pratique, il s'évanouit...

Aude SUGAI 16/06/2021 12:39

Cette ravissante rose plait-elle plus à la française ou à la hongroise ?

Flora bis 16/06/2021 12:43

Aux deux, chère Aude.
Mais que pense de ces tourments la Franco-Japonaise?... Deux langues, deux cultures sans doute plus éloignées encore...