Petite récompense

Publié le 19 Avril 2016

Petite récompense

Vers la fin de l'après-midi, aux alentour de 17 h, le ciel se découvre, le soleil inonde la terrasse et la moitié du jardin. Je m'installe à la petite table rouge avec mon café, mon journal de bord et le téléphone: il faut absolument que je m'accorde ce premier moment tant désiré au soleil, sur la terrasse! Les fleurs embaument l'air, les oiseaux chantent à tue-tête. Moment presque solennel tellement chargé de nostalgie, des mois de langueur sous un ciel de plomb, sous des crachins portés par des vents pénétrants...

J'ai terminé mon exposé sur le "nu", écrit et posté des lettres de réclamation recommandées purgeant 1 heure de queue à la poste, évacué des quantités de déchets verts, rien que pour vivre ce moment de plénitude exposant mon visage - que le visage, le vent est encore frisquet - aux caresses chaudes du soleil... Comme une récompense pour les jours de travail en apnée, pendant lesquels le stress me tenait sous pression...

Les contraintes que je m'impose... Je pourrais couler des jours tranquilles, accomplir quelques menues corvées indispensables, sans me mettre la pression... Ai-je besoin de préparer ma participation à l'expo du groupe dès le début de juin? Faut-il que je prenne une part active dans d'autres associations encore, ce qui m'impose de jongler avec des délais qui approchent dangereusement?...

La pression, oui. Celle de me sentir encore vivante.

Rédigé par Flora bis

Publié dans #état des lieux, #ressenti, #jardin

Repost 0
Commenter cet article

Aude SUGAI 19/04/2016 23:51

Que je vous comprends !
Je n'ai pas votre talent, mais depuis que je suis à Paris j'ai plusieurs activités bénévoles dont une dont je suis responsable, et c'est cela qui permet de se sentir vivante, utile, attendue, et de s'offrir des moments de repos que l'on peut estimer mérités.
(mais le petit jardin me manque un peu;;; on ne peut pas tout avoir)

Flora bis 20/04/2016 09:50

Oui, chère Aude, TOUTES mes occupations sont bénévoles, en plus! Décidément, je ne suis pas faite pour ce monde marchand...
Paris offre tant d'autres plaisirs que le calme de la province! Profitez-en, amicalement.